Saisons incroyables, vie et culture

Best of Japan

Feuilles d'érable au Japon

Feuilles d'érable au Japon

Les saisons du Japon! La culture nourrie par le changement des quatre saisons

Il y a un net changement saisonnier au Japon. L'été est très chaud, mais la chaleur ne dure pas éternellement. La température baisse progressivement et les feuilles des arbres deviennent rouges et jaunes. Finalement, un hiver rude s'ensuivra. Les gens résistent au froid et attendent l'arrivée du printemps chaud. Ce changement saisonnier a eu un grand impact sur la vie et la culture du peuple japonais. Chaque situation varie en fonction de la zone. Sur cette page, je vais discuter des quatre saisons et vivre au Japon.

Intersection de Shibuya, Tokyo
Photos: jours de pluie au Japon - les saisons des pluies sont juin, septembre et mars

Le Japon a une saison des pluies en juin, septembre et mars. Les jours de pluie se poursuivent notamment en juin. Si vous êtes au Japon et qu'il ne fait pas beau, ne soyez pas déçu. Beaucoup de paysages pluvieux sont attirés par l'art japonais comme Ukiyo-e. Il y a beaucoup de beaux paysages ...

La nature nous apprend "Mujo"! Tout va changer

La nature de l'archipel japonais a changé au printemps, en été, en automne et en hiver. Au cours de ces quatre saisons, les humains, les animaux et les plantes grandissent et se décomposent, revenant sur terre. Le Japon a réalisé que les êtres humains sont de courte durée dans la nature. Nous l'avons reflété dans les œuvres religieuses et littéraires. ...

À propos des changements saisonniers au Japon

Mt Fuji avec de la neige en hiver au lac Kawaguchiko au Japon

Mt Fuji avec de la neige en hiver au lac Kawaguchiko Japon -Shutterstock

En hiver, il y a moins de trafic sur les sites touristiques, offrant aux personnes qui bravent le froid une rencontre personnelle avec les célèbres régions du Japon. Au Japon, janvier (après les vacances du Nouvel An) marque le moment de dévaler les pistes de ski. Février marque le début de la saison au Japon. Au-dessus du sol, sur les îles du nord et du centre du Japon, février est le mois le plus froid du Japon. Le mois de mars est le moment idéal pour visiter le Japon grâce aux températures élevées et au début de la saison attendue des cerisiers en fleurs. D'ici mars, les régions du Japon commenceront à voir fleurir les cerisiers en fleurs qui amènent les célébrations des hanami. C'est une période très festive et joyeuse pour être au Japon et une excellente façon de découvrir l'une des traditions les plus sociales du pays.

La hausse des températures en avril marquera la fin de la saison de ski au Japon. Si vous cherchez à profiter de belles fleurs mais que vous ne pouvez pas vous rendre au Japon pendant la saison des fleurs de cerisier, je vous recommande de venir en mai. Vous rencontrerez des teintes blanches, roses et violettes provenant d'un certain nombre d'autres fleurs du Japon, comme l'azalée, la glycine et l'iris. En mai, il y a une semaine de congés compensatoires lorsque la majeure partie du Japon décolle et de nombreuses entreprises sont fermées. Le début de la saison des typhons donne le coup d'envoi à certaines des semaines les plus pluvieuses du Japon. Les fans de musique devraient tenir compte du fait que le plus grand festival de musique du Japon, le Fuji Rock Festival, débute le dernier week-end de juillet à la station de ski Naeba à Yuzawa, Niigata. Il présente des artistes nationaux et internationaux.

Les vacances japonaises d'Obon débarquent au centre du mois d'août et sont un moment agréable et dynamique pour visiter le Japon. Août est également le mois le plus chaud du Japon, quelle que soit l'île sur laquelle vous vous trouvez. Les hauts peuvent différer considérablement, atteignant les années 90 à Okinawa et les bas 70 à Hokkaido.

Octobre et novembre sont une période magnifique pour visiter le Japon. La baisse des températures commence à Hokkaido en octobre et les couleurs chaudes de l'automne commencent à se propager progressivement dans les îles du centre du Japon. Le paysage d'automne et la température en font un moment merveilleux pour s'arrêter chez le cerf
à Nara aussi.

 

Shogatsu en hiver

Plat traditionnel du Nouvel An japonais

Plat traditionnel du Nouvel An japonais = Shutterstock

Le festival Yunishigawa Kamakura se tient de fin janvier à mi-mars = Shutterstock

Le festival Yunishigawa Kamakura se tient de fin janvier à mi-mars = Shutterstock

La célébration de vacances la plus importante au Japon est le Nouvel An, ou «Shogatsu». C'est une période de l'année où de nombreuses organisations sont fermées et la plupart des gens ont des vacances. La raison derrière cela est que le Shogatsu est un temps habituel pour les familles à se réunir. Initialement, le Shogatsu était célébré par les Japonais sur la base du calendrier lunaire. Lorsque le Japon a adopté le calendrier grégorien et qu'ils ont commencé à célébrer le nouvel an le premier janvier, cela a changé en 1873 pendant la période Meiji. Il y a des coutumes qui continuent d'être particulières à ce jour. La première visite du sanctuaire du Nouvel An est si importante que les Japonais ont un mot pour lui: Hatsumode.

Comme ils décrivent la chance du récepteur dans l'année à venir, les bonnes fortunes données dans les sanctuaires sont conservées. La décoration la plus symbolique du Shogatsu est probablement le kadomatsu. La décoration du Nouvel An est placée pour accueillir les divinités shinto. Le kadomatsu est fabriqué avec des brins de bambou, de pin et d'ume. Tout comme de nombreuses autres célébrations, la nourriture joue un rôle important. La nourriture préparée n'est pas seulement savoureuse, mais chacune a une certaine raison d'être mangée. Osechi Ryori identifie une gamme de plats japonais préparés qui sont partagés entre les membres de la famille et servis dans des boîtes. Chacun des repas en osechi est porteur d'un symbolisme de bon augure, comme la longue vie, la richesse, le bonheur et d'autres.

Les gâteaux de riz pilés et collants connus sous le nom de mochi ne sont que l'un des principaux aliments du nouvel an japonais. Un autre repas standard du Nouvel An est le zoni, une soupe créée avec du mochi et un stock de dashi ou de miso, selon la région particulière. Même par temps froid, il n'est pas rare de voir des enfants faire le tour du nouvel an autour des cerfs-volants. Semblable à la tradition occidentale d'envoyer des cartes de Noël, les Japonais envoient une carte de voeux saisonnière pour le Nouvel An. De la mi-décembre au 3 janvier, c'est la saison la plus chargée pour les bureaux de poste au Japon.

Les cartes présentent fréquemment l'animal du zodiaque chinois de l'année, d'autres motifs du Nouvel An ou populaires
personnages. Les enfants au Japon ont encore une autre raison de profiter des célébrations du Nouvel An: un cadeau appelé Otoshidama. Cette coutume distinctive implique que les enfants reçoivent de l'argent dans une enveloppe spéciale appelée Pochi bukuro de la part de leurs parents adultes. Souvent ornées de l'animal du zodiaque de l'année, ces enveloppes peuvent être simples et élégantes ou mignonnes et fantaisistes.

 

Hanami au printemps

Les foules japonaises apprécient les cerisiers en fleurs de printemps à Kyoto en participant aux festivals Hanami de nuit saisonniers dans le parc Maruyama à Kyoto, au Japon. = Shutterstock

Les foules japonaises apprécient les cerisiers en fleurs de printemps à Kyoto en participant aux festivals Hanami de nuit saisonniers dans le parc Maruyama à Kyoto, au Japon. = Shutterstock

La saison de Hanami en mars et avril est, pour de nombreux japonais, la meilleure période de l'année. C'est alors que les cerisiers en fleurs entrent en fleur pendant 7 à 10 jours et que les gens organisent des fêtes pour les voir. La floraison des cerisiers annonce la fin d'un hiver et le début d'une toute nouvelle année fiscale et scolaire, alors hanami est comme une fête. Il y a des cérémonies de remise des diplômes, des délais, des ransports gouvernementaux et puis en avril, les fleurs viennent comme une bouffée d'air frais. La beauté des fleurs est emblématique des Japonais. La floraison des cerisiers était initialement un rite religieux et prévoyait la récolte à venir.

Un autre aliment, le sakura mochi, est un gâteau de riz rempli de pâte de haricots rouges et enveloppé de sel. Sakura, ou fleurs de cerisier, a conquis le cœur du peuple japonais et peut être vu dans la vie quotidienne. Il y a une banque appelée Sakura Bank et les gens incorporent même la personnalité des fleurs en nommant leurs enfants après eux. Le motif d'arbre peut même être trouvé sur des pièces de 100 yens. Les fleurs de cerisier peuvent être montrées à des millions de personnes dans les médias. Il y a des prédictions de sakura, ou des cartes de points roses, montrées sur les cartes du Japon à la télévision et dans les quotidiens.

Une sorte de «fièvre Sakura» saisit le pays pour la durée de vie de la fleur fragile. Certains fanatiques affluent d'un bout à l'autre du pays pour trouver le parfait bouquet de fleurs et l'ultime hanami. Ces groupies de fleurs de cerisier peuvent suivre la saison vers le nord jusqu'à ce que les derniers pétales tombent, se flétrissent et disparaissent. Certains groupes envoient des éclaireurs avant leur célébration pour obtenir les meilleurs endroits du parc. Cela ressemble à la façon dont les gens réservent les meilleurs transats au bord d'une piscine d'hôtel. Si vous visitez le Japon de mars à avril, essayez de trouver les meilleurs endroits où aller pour un hanami pendant que vous y êtes.

À quelques pas de la gare d'Ueno, il y a plus d'un millier de cerisiers dans le parc Ueno. Ils sont alignés en face de la statue de Saigo au musée national et à l'étang de Shinobazu. À l'est d'Asakusa, de l'autre côté de la rivière Sumida, le parc Sumida s'étend sur environ un kilomètre de chaque côté de la rivière. Ce parc abrite également des centaines de cerisiers. Voir une liste des meilleurs spots d'observation de fleurs de cerisier à Tokyo. Le centre-ville de Maruyama Park et le sanctuaire Yasaka à proximité sont les lieux de hanami les plus célèbres de Kyoto avec Hirano Jinja du nord-ouest de Kyoto. Voir une liste des meilleurs spots d'observation de fleurs de cerisier à Kyoto.

 

Obon en été

Foule de gens à la célébration de Bon Odori dans le quartier de Shimokitazawa la nuit.

Foule de gens à la célébration de Bon Odori dans le quartier de Shimokitazawa la nuit. = Shutterstock

Obon est une fête bouddhiste qui rend hommage aux esprits des ancêtres qui reviennent. Ce sont les vacances d'été et les gens retournent dans leur ville natale pour visiter les tombes de leurs proches. Les tombes sont nettoyées et les individus prient leurs ancêtres. C'est le moment de se souvenir des parents décédés. On croit que les esprits de nos ancêtres reviennent chaque année. En dehors du Japon, Obon est la fête japonaise la plus importante. Il a été diffusé dans le monde entier par le biais d'immigrants japonais. Vous trouverez de grands festivals dans plusieurs endroits en Asie, au Canada, en Amérique du Sud et aux États-Unis.

Les esprits des ancêtres partent une nuit marquée par le feu. Obon est soit du 13 au 15 juillet, soit du 13 au 15 août selon la région du Japon. Cela se résume à la distinction entre le calendrier lunaire et le nouveau calendrier. Dans de nombreux cas, les gens finissent par observer les deux car ils ont de la famille dans différentes parties du pays. Les deux périodes Obon sont les périodes les plus occupées et les plus chères. Les embouteillages seraient la règle et non l'exception dans tout le Japon.

 

Momijigari en automne

Les jeunes femmes portant un kimono japonais traditionnel au temple Daigo-ji avec des érables colorés en automne, célèbre temple en feuilles de couleur d'automne et fleur de cerisier au printemps, Kyoto, Japon.

Les jeunes femmes portant un kimono japonais traditionnel au temple Daigo-ji avec des érables colorés en automne, célèbre temple en feuilles de couleur d'automne et fleur de cerisier au printemps, Kyoto, Japon. = Shutterstock

Au fur et à mesure des fêtes japonaises à thème saisonnier, les festivals d'observation des fleurs de cerisier peuvent attirer toute l'attention, mais la tradition automnale séculaire du momiji gari, littéralement «la chasse aux feuilles rouges», reste l'un des secrets les mieux gardés du Japon. En ce qui concerne les meilleurs endroits pour aller, pour la plupart des Japonais, ce passe-temps annuel est simplement une balade à travers les sentiers forestiers locaux à la recherche de la photo idéale ou un endroit pittoresque pour s'asseoir. Le rougissement de Gingko, érable et cerisier, se faufilent à travers la vieille ville, intensifiant la majesté des temples et des palais de Kyoto Pour les passionnés du gari, cette activité consiste à découvrir les meilleurs paysages que Kyoto et ses environs ont à offrir.

L'immobilité sereine du temple est visible dans ses longs jardins en pierre, peignés par les moines pour pouvoir ressembler à des vagues gelées, ainsi qu'à des pics escarpés, surplombant le complexe, qui agissent comme un brise-vent pour ses arbres tranquilles et son étang escarpé. Ceux qui ont l'esprit calme apprécieront la beauté de regarder une feuille rouge croustillante flottant lentement dans une rainure dans le jardin en pierre. Les chasseurs de feuilles à la recherche de quelque chose devraient traverser la rivière. Bien qu'ils poussent partout dans le monde, vous trouverez ici des arbres avec des macaques hurlants qui se balancent. Les jardins du temple sont devenus le dernier lieu de repos pour ces âmes sans un sou, un kith ou un parent.

Daigo-ji est parfois éclipsé par les seize autres sites du patrimoine mondial de l'UNESCO à Kyoto, mais le nom du temple, qui se traduit par "Creme de la creme", devrait rappeler aux chasseurs de feuilles rouges de ne pas passer. Ce temple millénaire est célèbre pour les cinq histoire pagode, jardins luxuriants et étang calme. Ce dernier devient toujours particulièrement pittoresque en automne, lorsque les branches d'érable drapent sur l'eau, se reflétant à la surface. L'entrée du parc est à environ 90 minutes de Kyoto via public transit et c'est une autre heure de randonnées agréables pour atteindre la cascade spectaculaire du parc.

Le sentier d'escalade progressive est parsemé d'arbustes bucoliques offrant aux chasseurs de feuilles rouges des endroits pour se reposer,
Cuisine japonaise, et surtout, une large gamme de bonbons à l'érable. Minoh est connu pour les feuilles d'érable frites et il serait négligent de ne pas prendre de sac pour se nourrir en se promenant. À la fin des sentiers, la cascade jaillit d'une falaise couverte de feuillage d'automne. Le reste de ce parc, avec ses sentiers divergents, reste clairsemé avec les randonneurs tout au long de l'année. Cela peut prendre la meilleure partie de 2 heures pour voyager de Kyoto au sentier de randonnée en montagne. Une fois sur place, ce parc devrait être parcouru à un rythme décontracté, en prenant plus de 3 heures pour terminer.

 

Noël en hiver

Les illuminations s'allument au centre commercial Caretta dans le quartier de Shiodome, dans la région d'Odaiba. Les illuminations préparées pour la prochaine veille de Noël

Les illuminations s'allument au centre commercial Caretta dans le quartier de Shiodome, dans la région d'Odaiba. Les illuminations préparées pour la prochaine veille de Noël - Shutterstock

Noël au Japon est célébré très différemment des pays à forte population chrétienne. On estime que très peu de gens sont chrétiens, la majorité des Japonais étant tolérants de toutes les confessions: bouddhisme, christianisme, shinto, etc. Les Japonais sont de merveilleux fans de fêtes et de festivals. Bien que le 23 décembre, l'anniversaire de l'empereur, soit un jour de vacances, le 25 décembre n'est pas au Japon. Même s'il ne s'agit pas d'un jour férié officiel, les Japonais ont tendance à célébrer Noël, en particulier de manière commerciale. Manger un gâteau de Noël la veille de Noël, acheté par le père dans un ménage sur le chemin du retour n'est pas rare.

Partout, les magasins réduisent leurs prix sur divers gâteaux de Noël à vendre avant le 26. En raison de la puissance du marketing, récemment, le dîner de poulet de Noël est devenu populaire auprès du Kentucky Fried Chicken. La plupart des Japonais réservent à l'avance leur poulet de Noël. En raison de la brillante campagne de marketing de KFC, la plupart des Japonais pensent que les occidentaux célèbrent Noël avec un dîner de volaille au lieu de jambon ou de dinde.

La veille de Noël a été médiatisée par les médias comme étant le moment des miracles intimes. Pour cette raison, l'extension et l'invitation d'une femme à être ensemble le soir de Noël ont des implications très profondes et intimes. Des cadeaux de Noël sont échangés entre des individus ayant des engagements romantiques en plus d'amis proches. Les cadeaux ont tendance à être des cadeaux mignons et comprennent souvent des ours en peluche, des fleurs, des foulards et des bagues ainsi que d'autres bijoux. Les cadeaux de Noël ont tendance à être des choses mignonnes et parfois légèrement chères en raison du lien avec la personne à laquelle ils sont donnés. Des cadeaux de fin d'année plus obligatoires sont également offerts pendant la saison aux personnes qui vous ont fait une faveur tout au long de l'année. Contrairement aux cadeaux de Noël, ils sont offerts entre les entreprises, les patrons, les enseignants et les amis de la maison.

Ces cadeaux sont appelés Oseibo et sont généralement des choses périssables ou qui s'usent rapidement. En effet, le coût peut être facilement vérifié grâce au système «on and giri». Ces cadeaux sont généralement achetés dans les grands magasins afin que le destinataire puisse vérifier le prix d'achat et retourner quelque chose de valeur similaire. La saison des vacances d'hiver comprend également des fêtes de fin d'année.

 

Je vous remercie de lire jusqu'à la fin.

La saison du Japon est en constante évolution. Pour cette raison, au cœur du peuple japonais, l'idée que tout est changé et éphémère s'enracine. Dans le courant sous-jacent de la culture japonaise, il y a une façon de penser que les choses changent toujours. Si cela vous intéresse, veuillez également lire l'article suivant. Veuillez cliquer sur l'image ci-dessous.

La nature nous apprend "Mujo". Les choses changent toujours

La nature nous apprend "Mujo". Les choses changent toujours

 

À propos de moi

Bon KUROSAWA  J'ai longtemps travaillé en tant que rédacteur en chef pour Nihon Keizai Shimbun (NIKKEI) et travaille actuellement en tant que rédacteur web indépendant. Chez NIKKEI, j'étais rédacteur en chef des médias sur la culture japonaise. Permettez-moi de vous présenter beaucoup de choses amusantes et intéressantes sur le Japon. Prière de se référer à cet article pour plus de détails.

2018-06-07

Copyright © Best of Japan , 2021 Tous droits réservés.